Thickness Flows est une performance pour danse, piano, électronique et installation visuelle. L’installation visuelle se trouve derrière les musiciens et se compose de trois grands drapeaux fixés à des mâts posés à terre. Les drapeaux servent d’écrans de projection à une vidéo unique et sont chacun placés à des distances différentes du projecteur. Ils ont donc chacun une forme et une taille spécifique. Le deuxième écran est mobile à 360° et est inclus dans la chorégraphie tel un partenaire de la danse. A chaque représentation une partie de la performance précédente est intégrée dans la vidéo. Thickness Flows est donc une performance qui est à la fois constante par la musique et l’installation des drapeaux et variable au niveau du contenu des vidéos. La musique ne traduit pas ce que l’image vidéo transmet comme sujet mais ce que l’image véhicule comme présence afin de créer un nouveau sens. De même, l’installation vidéo n’illustre pas ce que suscite la musique mais reflète l’énergie, le mouvement, la densité, les flux que dégagent celles-ci. Passé, présent et futur sont mélangés afin de produire un résultat à la fois contrôlé et imprévisible.

Maya Oliva, danse et chorégraphie
Inger Elisabeth Gleditsch, installation visuelle et vidéo
Véronique Delcambre, piano
Gilles Gobert, composition et électronique

Durée: 35 minutes